Bonjour,

Je suis Sébastien.

Mettre un pied en Afrique, se poser au bord d’un continent, effleurer un monde différent, un concentré de lumière, de couleurs et de matières. Si loin, si proche. Enjamber la méditerranée et se trouver au carrefour des mondes. Prendre le vent du détroit sur le visage. Humer le sel et la terre. Ecouter le tumulte devant l’horizon. Sentir la vie battre et enfler. Songer le jour et vivre la nuit.

Toutes ces sensations se sont emparées de mon âme dès les premiers jours passés à Tanger.

Architecte dépêché de Paris pour suivre le grand projet du nouveau port de Tanger Med que l’on arrachait à l’antique cité pour l’installer plus à l’est sur de vierges territoires, je fus amené à séjourner régulièrement dans la médina. La mystérieuse, contrastée et capricieuse ville haute et blanche m’a captivé au fil des jours et des saisons. J’y ai alors cherché modeste asile, persuadé qu’elle serait un refuge temporaire, au besoin un lieu préservé des turpitudes de la vie moderne. Un havre.

Retourné dans la capitale française après huit années d’exercice au Maroc, je conserve cette petite maison de ville nichée au cœur de l’éternelle Kasbah de Tanger comme un trésor enfoui.

Mon travail d’architecte et mon respect des savoir-faire et des traditions locales m’ont permis d’aménager cet habitat avec des matériaux locaux, des formes simples et épurées pour tirer de cette maison le meilleur de son environnement.

Je la propose désormais en partage afin que la vie, des vies puissent s’y écouler, des découvertes se faire, des émerveillements en émerger, pour que toujours cette force créatrice ancrée dans son sol et son ciel nourrisse les hommes et leurs rêves.

 » Tanger est vraiment le pouls du monde, comme un rêve s’étendant du passé au futur, une frontière entre rêve et réalité remettant en question la  » réalité  » de l’un comme de l’autre.  »  (William Burroughs, 1954)